Posts in articles en français

Appuyer un apprentissage sécuritaire et respectueux

Appuyer un apprentissage sécuritaire et respectueux

December 9th, 2019 Respect à l’école

 La ministre de l’Éducation, Adriana LaGrange; Sheldon Kennedy; des conseillers scolaires de Red Deer Public; des leadeurs étudiants; et du personnel de l’école primaire Eastview Middle School à Red Deer.

 

Les leadeurs et le personnel scolaires auront désormais accès à plus de ressources pour la prévention de l’intimidation, du harcèlement et de la discrimination dans les écoles.

Le gouvernement accorde une subvention de 300 000$ par an au cours de quatre ans pour appuyer le programme Respect à l’école, une initiative qui conscientise le personnel scolaire quant à ses responsabilités pour faire en sorte que les élèves sont à l’abri de situations d’abus.

« Tous les élèves méritent un milieu d’apprentissage positif et bienveillant. Cette subvention témoigne de notre engagement à appuyer les écoles sécuritaires qui protègent les élèves contre la discrimination et l’intimidation. J’encourage tous les leadeurs scolaires à compléter la formation Respect à l’école dans l’intérêt de nos enfants. »

Adriana LaGrange, ministre de l’Éducation

Le programme Respect à l’école offre une formation en ligne en français et en anglais. La formation renseigne les enseignants, les autres membres du personnel scolaire, les chauffeurs d’autobus, les parents bénévoles et les leadeurs étudiants au sujet de la prévention de l’intimidation, du harcèlement et de la discrimination dans leurs écoles.

« Nous sommes fiers d’appuyer Alberta Education qui, par son leadeurship, fait de la sécurité et du bien-être de nos enfants sa priorité absolue. Respect à l’école donnera aux leadeurs scolaires la confiance de « se lever et agir » lorsque des situations exigeant leur intervention se présentent, et les aidera à créer des milieux d’apprentissage sécuritaires et respectueux pour tous les élèves. »

Sheldon Kennedy, cofondateur, Respect Group Inc.

Par les programmes de formation en ligne de Respect Group Inc., plus de 1,2 million de personnes de partout au Canada sont certifiées comme étant en mesure de reconnaitre et de prévenir l’intimidation, le harcèlement et la discrimination.

« Comme district, nous nous sommes rendu compte d’une préoccupation grandissante en matière de santé mentale et de bien-être. Lors de l’élaboration de notre initiative mettant en valeur la santé mentale, un des éléments clés de la prévention et de la promotion a été la mise en œuvre de Respect à l’école à l’échelle du district. Chaque membre de notre personnel suit la formation pour reconnaitre et prévenir l’intimidation, l’abus, le harcèlement et la discrimination. En conscientisant notre personnel scolaire sur ces enjeux, nous créons une culture du respect partout dans notre communauté scolaire. »

Nicole Buchanan, présidente, Red Deer Public Schools

Les Albertaines et les Albertains aux prises avec l’intimidation ou d’autres problèmes touchant leur santé mentale ont accès à des services d’appui 24 heures par jour, 7 jours par semaine, y compris le service d’assistance téléphonique en matière de santé mentale (sans frais en composant le 1-877-303-2642), le service d’assistance téléphonique (sans frais en composant le 1-888-456-2323) et de chat Bullying Helpline Chat en matière d’intimidation et le service fédéral Jeunesse, J’écoute (1-800-668-6868).

Related information


Media inquiries

Soccer Quebec, Respect Group, Harassment, Keeping girls in sport, coach training, responsible coaching, abuse prevention sport, coach abuse

Soccer Québec – Scholarship For Female Soccer Development

September 13th, 2019 Activity Leaders, Respect et sport pour leaders d’activité, Respect in Sport

The Soccer Québec / Respect in Sport scholarship program increases the number of women who will follow the various licenses and / or internships to improve their knowledge and then hope to climb the ladder in the world of Québec soccer.

The scholarship program will have three different components. The first will be the community component (for educators who will follow their S2, S3, S7). The second component will be the performance component (C, B and A license) and then the third will be the development component (children’s license and youth license).

The selection process will be done in three steps:

The first step will be registration via the following application form: https://form.jotform.com/92303674915258

The form can be completed by the candidate herself, or by a representative of her club / region.

The second step will be done once the applications are received. Registered candidates will receive a second form, which they will complete themselves. This form will focus on the candidates’ objectives and available tools.

The third step will be to determine the scholarship recipients. This step will be through an interview, in person, or by video conference, to better know the candidate and its objectives in soccer.

To register, candidates must meet the following eligibility criteria:
• Has been training for at least two seasons
• Commits to continue coaching for two more seasons
• Affiliated in a club, or as a coach in regional programs
• Answer prerequisites

The prerequisites for the different licenses are:
• For S1, S2, S3, S7: Monitor for at least 2 seasons
• For Lic C: Theory A + Theory B
• For ESP (DEP): Lic C
• For Children’s License: Theory A + Theory B + Lic C
• For Juvenile License: Theory A + Theory B + Lic C

The successful candidates will be announced at the Gala de la Mi-Temps on November 23-24.

For more information, please contact Julie Casselman at the following email address: jcasselman@soccerquebec.org.

NOUVEAU PARTENARIAT AVEC RESPECT ET SPORT

August 27th, 2019 Respect et sport pour leaders d’activité

Laval, le 22 août 2019 – Soccer Québec est fière de s’associer à Respect et Sport, une formation interactive en ligne déclinée en 4 volets. Ces formations visent à prévenir l’intimidation, l’abus, le harcèlement et la discrimination.

Dans le cadre du programme de Reconnaissance des clubs, deux volets de ces formations deviendront obligatoires à partir du 31 mars 2020. D’abord, Respect et Sport pour leaders d’activité s’adresse au personnel technique et aux éducateurs. « Cette formation complémentera parfaitement les formations qui sont déjà offertes par Soccer Québec aux éducateurs et aux éducatrices », indique Mike Vitulano, responsable à la formation des éducateurs. Le volet Respect au travail s’adresse quant à lui aux membres des conseils d’administration et aux employés administratifs des clubs. Respect et Sport offre aussi un volet pour les parents et un programme « Gardons les filles en sport ». Ces derniers ne sont pas obligatoires, mais recommandés et encouragés par Soccer Québec.

Avec ce partenariat, Soccer Québec souhaite conscientiser le personnel et les bénévoles œuvrant avec les jeunes à porter une attention particulière à certains comportements. « Les sujets qui seront abordés sont tout aussi importants que les aspects techniques et tactiques du jeu et permettront d’offrir un environnement sain et sécuritaire aux joueurs et joueuses de soccer au Québec.  Nous voulons nous assurer que tous les parents puissent confier leurs enfants en toute confiance à des éducateurs bien préparés et formés au sujet de l’éthique et de la gestion d’équipe », ajoute Mike Vitulano.

Rappelons que les valeurs de Soccer Québec sont le respect, l’intégrité, l’excellence, l’équité, l’unité et l’accessibilité. Le partenariat avec Respect et Sport était donc tout naturel dans le but de promouvoir ces valeurs fondamentales.

Natation Canada et ses partenaires se joignent au mouvement Entrainement responsable

October 17th, 2018 articles en français, Programme pour le parent, Respect et sport pour leaders d’activité

 

Canada, toutes ses Associations provinciales et l’Association canadienne des entraineurs et des instructeurs de natation (ACEIN) s’associent et signent le mouvement Entrainement responsable.

« Il n’y a pas de place pour l’abus, le harcèlement ou la discrimination dans notre sport, » a dit le DG de Natation Canada Ahmed El-Awadi. « Avec nos partenaires principaux, nous nous engageons à renforcer le processus déjà en place pour nous assurer que les athlètes, entraineurs, membres du personnel et bénévoles puissent prendre part à un milieu d’entrainement et de compétition sécuritaire, inclusif et respectueux. Nous nous engageons à soutenir ces valeurs au travers de nos initiatives Sport sécuritaire et je suis fier que nos partenaires prennent des mesures pour démontrer leur engagement. »

Le mouvement Entraînement responsable (MER) est un mouvement à plusieurs étapes, implanté dans l’ensemble du système et coordonné par l’Association canadienne des entraineurs et le Centre canadien pour l’éthique dans le sport. Le MER est le fruit d’une consultation exhaustive auprès de la communauté sportive canadienne. Il s’agit d’un appel à l’action pour la mise en œuvre de changements réalistes qui traiteront du rôle que jouent les entraineurs dans les problèmes relatifs à la santé et à la sécurité des athlètes, que ce soit en situation de jeu ou à l’extérieur du terrain.

Le gouvernement de la Saskatchewan est le premier au Canada à lancer une formation à l’intention du gouvernement en matière de Respect au travail

October 15th, 2018 articles en français, Respect Au Travail

Le gouvernement de la Saskatchewan est le premier au Canada à lancer une formation à l’intention du gouvernement en matière de Respect au travail

 

Paru le 1er octobre 2018

 

Le gouvernement de la Saskatchewan offre à tous les employés une formation sur le Respect au travail afin de soutenir les lieux de travail sains et inclusifs pour les employés du gouvernement.

 

«Nous sommes fiers d’être le premier gouvernement au Canada à offrir ce programme de formation complet à tous les employés», a déclaré le ministre des Parcs, de la Culture et du Sport, Gene Makowsky, au nom du ministre responsable de la Commission de la fonction publique, Ken Cheveldayoff. «Cela fait partie d’un engagement envers des lieux de travail sûrs et sains, et l’amélioration du service rendu à nos clients et aux citoyens, en fournissant à nos employés une formation sur des sujets importants.»

 

 

Le gouvernement s’associe à Respect Group Inc. pour dispenser le cours de formation en ligne de 90 minutes. La formation sera disponible pour les employés pour les quatre prochaines années et comprend des modules sur: l’intimidation, la maltraitance, la santé mentale, la gestion des émotions, la sensibilisation des transgenres, les médias sociaux, la reconnaissance et la résolution d’incidents, et les signes et symptômes de problèmes en milieu de travail.

 

«Je sais que l’éducation proactive est le seul moyen de responsabiliser le spectateur et de polir les bonnes pommes», a déclaré le cofondateur de Respect Group, Sheldon Kennedy. «C’est en cela que consiste le Respect au travail. Je suis très fier de mes amis du gouvernement de la Saskatchewan pour leur leadership et leur engagement envers tous leurs employés. »

 

La formation sur le Respect au travail fait partie des stratégies du gouvernement en matière d’inclusion et de lieux de travail sains.

 

-30-

 

Pour plus d’informations, contactez:

 

Eilidh Thain

Commission de la fonction publique

Regina

Téléphone: 306-787-7153

Courriel: eilidh.thain@gov.sk.ca

Mobile: 306-529-5040

Respect Group est extêmement fière d’annoncer sa certification officielle B Corp™

July 4th, 2018 articles en français

Pour être accréditées, les sociétés doivent entreprendre un processus de demande rigoureux qui exige des réponses détaillées et une justification à l’appui de 161 questions clés. Les critères comprennent;

  • la preuve d’amélioration de la qualité de vie dans leur communauté
  • la preuve des résultats éducatifs positifs des solutions d’apprentissage offertes.
  • la preuve de participation à des causes charitables qui dépasse les normes de l’industrie
  • la preuve de la qualité supérieure des emplois et des avantages sociaux qui dépassent les normes de l’industrie
  • la preuve d’une formation en diversité et inclusion
  • la transparence financière et opérationnelle avec divulgation complète
  • la réponse aux exigences légales

 

Il y a plus de 2512 organisations accréditées B Corp dans le monde et 235 au Canada. Le chemin pour devenir une entreprise B Corp a été long et ardu, mais nous étions convaincus que ce processus était une étape critique pour nos 30 professionnels et plus de 600 partenaires/clients : gouvernements, universités, entreprises privées, écoles, organisations sportives et de jeunesse.

Nous sommes en affaires depuis 14 ans, mais pour nous, cette période ne suffit pas.

La crédibilité, la responsabilisation et nos valeurs, à l’intérieur et à l’extérieur de notre milieu de travail, sont nos priorités. 

Le maintien de la certification B Corp est un processus continu mais, pendant un moment, nous avons voulu faire une pause, être fiers et reconnaissants pour chacun d’entre vous qui nous ont démontré leur confiance.
Cette réalisation représente le meilleur d’une collaboration d’affaires …..Merci!

 

Pour en savoir plus sur B Corp, visitez:
www.bcorporation.net

 

RESPECT GROUP APPLAUDIT L’ANNONCE DE LA MINISTRE DUNCAN SUR LES ACCORDS DE FINANCEMENT METTRE FIN À L’ABUS, AU HARCÈLEMENT ET À LA DISCRIMINATION DANS LE SPORT

June 19th, 2018 articles en français, Respect et sport pour leaders d’activité

19 juin 2018

Pour diffusion immédiate

Aujourd’hui, l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées, a annoncé des mesures plus énergiques pour éliminer le harcèlement dans le système sportif canadien.

 

«Tous les Canadiens méritent de participer et de concourir dans un environnement sportif exempt de harcèlement, d’abus ou de discrimination, sans égard au sexe, à la race, à la religion, à la langue, à l’âge et à la capacité.

Le gouvernement du Canada reconnaît la présence de harcèlement, d’abus et de discrimination dans le sport et s’engage à mettre fin à ceux-ci. ”

 

De nouvelles dispositions dans les ententes de financement aideront les organisations sportives admissibles à favoriser des milieux de travail sains et sécuritaires.

 

En vigueur immédiatement:

  • Les organismes de sport financés par le gouvernement fédéral doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour créer un milieu de travail exempt de harcèlement, d’abus ou de discrimination de quelque nature que ce soit.
  • Ils doivent immédiatement divulguer tout incident de harcèlement, d’abus ou de discrimination susceptible de compromettre le projet ou la programmation auprès du ministre des Sports et des Personnes handicapées.
  • Ils doivent prendre des dispositions – dans le cadre de leur gouvernance – pour avoir accès à un tiers indépendant afin de traiter les cas de harcèlement et d’abus.
  • Ils doivent offrir une formation obligatoire sur le harcèlement et les abus à leurs membres d’ici le 1er avril 2020 et doivent faire de cette formation une priorité et mettre en place une formation obligatoire le plus tôt possible.

 

«Le harcèlement de quelque nature que ce soit est totalement inacceptable et la sécurité des athlètes, des entraîneurs et des officiels est toujours notre priorité absolue. Nous devons tous jouer un rôle dans la protection de nos jeunes et de nos athlètes: prendre la parole lorsque nous constatons des gestes qui ne semblent pas tout à fait correct et écouter – vraiment écouter – nos athlètes. Et surtout, agir lorsque la situation l’exige pour que nos athlètes aient toujours le soutien dont ils ont besoin. ”

L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées

__________________________________________________________________________________

Le Groupe Respect a été constitué le 5 avril 2004 par les cofondateurs Sheldon Kennedy et Wayne McNeil pour poursuivre leur passion commune: la prévention de l’intimidation, de l’abus, du harcèlement et de la discrimination. Offrant des programmes de certification pour les organismes communautaires / sportifs (Respect et sport), les écoles et le milieu de travail, Respect Group a certifié plus de 1,000,000 de Canadiens.

 

Nous accueillons et encourageons les organisations sportives à consulter nos programmes sur: www.respectinsport.com

Pour plus d’informations : info@respectgroupinc.com

POUR UN SPORT SANS ABUS : MOTION UNANIME DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE Québec, première province à réagir

June 12th, 2018 articles en français, Programme pour le parent, Respect et sport pour leaders d’activité

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Québec (Qc), le 12 juin 2018 – Quatre des douze victimes de Bertrand Charest, Geneviève Simard, Anna Prchal, Gail Kelly et Émilie Cousineau, accompagnées de JD Miller, président et cofondateur, B2dix, et Dominick Gauthier, cofondateur et directeur du programme, B2dix, étaient présentes ce matin à l’Assemblée nationale du Québec. À cette occasion, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a déposé une motion visant à développer un plan gouvernemental de prévention des agressions sexuelles et toute forme d’abus physiques et psychologiques dans le domaine du sport.

 

Adoptée à l’unanimité, dans un esprit parlementaire non partisan, cette motion demande au MELS la mise en vigueur d’un plan d’action d’ici 2020. Les douze victimes demandent que le plan contienne les éléments suivants :

  • une modification des règles de reconnaissance des fédérations sportives (PRFSQ) afin d’exiger l’adoption et le dépôt d’un plan d’action pour prévenir les agressions physiques, psychologiques émotionnelles et sexuelles dans la pratique d’un sport au Québec;
  • une formation obligatoire pour les entraîneurs, les athlètes, les bénévoles et toute autre personne présente dans l’entourage des athlètes;
  • une reddition de compte de la part des fédérations sportives;
  • des politiques et procédures claires pour assurer la protection des athlètes;
  • une approche indépendante et sécuritaire pour permettre aux athlètes et personnes dans l’entourage du sport de rapporter tout incident qui pourrait se produire;
  • un traitement indépendant des plaintes;
  • que le financement des fédérations soit conditionnel au respect du plan d’action.

 

« C’est un jour exceptionnel pour ces douze victimes qui ont su faire preuve de détermination pour braquer les projecteurs sur cet important problème de société. Le Gouvernement du Québec les a entendues et pris les mesures adéquates pour faire du sport un environnement exempt de toute forme d’abus », a mentionné JD Miller. « Au nom de B2dix, je tiens à remercier l’ensemble des parlementaires. L’unanimité en appui à cette motion envoie un message clair et puissant aux autres provinces, territoires, ainsi qu’à Ottawa. »

 

« Je suis très fière d’avoir pu contribuer à faire une différence pour la sécurité des athlètes, peu importe le sport qu’ils pratiquent. Revivre tous ces souvenirs n’a pas été facile, mais savoir aujourd’hui que des règlements seront mis en place pour que cessent les abus, ça en aura valu la peine », a indiqué Geneviève Simard.

 

« Les nombreux mots d’encouragement reçus de parents et d’autres athlètes nous ont confirmé qu’il fallait parler publiquement. Avec un plan d’action pour prévenir toute forme d’abus, je me sentirai plus à l’aise de laisser mes enfants de se joindre un jour à une fédération sportive », a signalé Gail Kelly.

 

« La dernière semaine a été particulièrement chargée en émotion. Le soutien reçu nous a vraiment été incroyable et réconfortant. On voit à quel point les Québécois et les Canadiens ont cette cause à cœur. Voir aujourd’hui que les choses avancent dans la bonne direction me convainc qu’être sortie publiquement était la bonne chose à faire », a mentionné Anna Prchal.

 

« Si notre histoire peut en inspirer d’autres à se confier, à sortir de l’ombre, c’est une victoire en soi. Avec un programme en place, les athlètes seront mieux protégés », a indiqué Émilie Cousineau.

 

« Le Québec a toujours été un chef de file dans le développement du sport amateur. La démonstration a bel et bien été faite ce matin. Nous espérons que les autres provinces et le gouvernement fédéral agiront rapidement afin que tout athlète puisse évoluer dans un environnement exempt de toute forme d’abus », a réitéré JD Miller.

 

– 30 –

 

 

Pour information

 

Médias francophones :                            

Marie-Christine Garon

Cabinet de relations publiques NATIONAL

mcgaron@national.ca

514-409-0031

 

Médias anglophones :

Colin Danby

Cabinet de relations publiques NATIONAL

cdanby@national.ca

514-679-1622

RESPECT GROUP EN APPELLE À UNE PLUS GRANDE IMPUTABILITÉ POUR GARDER LE SPORT CANADIEN À L’ABRI DE LA MALTRAITANCÉ

June 8th, 2018 articles en français, Programme pour le parent, Respect et sport pour leaders d’activité

juin 2018

Respect Group salue la bravoure des anciens membres de l’équipe nationale de ski, Amélie-Frédérique Gagnon, Gail Kelly, Anna Prchal et Geneviève Simard et les nombreuses autres femmes qui ont dévoilé leur histoire et partagé leur objectif commun en réclamant une sécurité accrue en sport. Elles  représentent une multitude de victimes passées, et leurs voix ont déjà inspiré d’autres personnes courageuses à se manifester.

 

Respect Group applaudit également le leadership de B2dix, l’Association canadienne des entraîneurs, le Centre de règlement des différends sportifs du Canada et le Centre canadien de protection de l’enfance pour avoir porté ce sujet critique au premier plan et exigé un sport exempt de  maltraitance. Ces recommandations comprennent :

 

  • Une formation en ligne obligatoire sur les droits, les responsabilités, les obligations et la sensibilisation des athlètes, des entraîneurs, des fournisseurs de services professionnels et de la direction;
  • L’élaboration, l’adoption et l’adhésion aux politiques et procédures visant à prévenir toutes les formes de maltraitance;
  • Un canal indépendant offert à toutes les parties pour partager les préoccupations lorsque des problèmes surviennent;
  • La règle de deux : s’assurer, dans la mesure du possible, que les jeunes athlètes ne soient pas seuls avec un entraîneur ou tout membre du personnel pendant une période prolongée.

 

——————————————————————————————————————————-

Respect Group a été constitué le 5 avril 2004 par les cofondateurs Sheldon Kennedy et Wayne McNeil pour poursuivre une passion commune: la prévention de l’intimidation, de l’abus, du harcèlement et de la discrimination. Offrant des programmes de certification pour les organismes communautaires / sportifs (Respect et sport), les écoles et le milieu de travail, Respect Group a certifié plus de 1,000,000 de Canadiens.

Harcèlement au travail plus fréquent que les inconduites sexuelles au Parlement

April 18th, 2018 articles en français, Respect Au Travail

Harcèlement au travail plus fréquent que les inconduites sexuelles au Parlement

OTTAWA – Des employés parlementaires dénoncent le harcèlement au travail qui serait beaucoup plus fréquent que les inconduites sexuelles sur la colline du Parlement, selon eux.

Ils répondaient à un questionnaire que La Presse canadienne leur a fait parvenir dans la foulée du mouvement #moiaussi sur les inconduites et le harcèlement sexuels. En tout, 266 employés de députés, de sénateurs et de ministres des deux sexes y ont répondu de façon anonyme. PLUS

CONTACT US

Copyright © Respect Group Inc. All rights reserved.